Le droit d'option se réouvre lors du départ en retraite du travailleur frontalier, mais tous les choix d'assurance ne sont pas réouverts pour autant.

Un départ à la retraite doit s'anticiper, encore plus pour le travailleur frontalier qui est dans une situation professionnelle compliquée.

Côté assurance maladie il est aussi important d'anticiper son choix car dans les 3 mois qui vont suivre votre départ en retraite vous allez devoir choisir un régime d'assurance maladie, au même titre qu'un "nouveau frontalier".

J'ai un droit à la retraite en France

Si vous avez suffisamment travaillé en France pour avoir le droit à une allocation retraite, vous allez automatiquement être affilié à la sécurité sociale.

Par conséquent, il vous suffit d'informer votre assureur de la mise en place de ce nouveau régime pour qu'il interrompe votre couverture précédente.

Etant donné que 2 régimes obligatoires ne peuvent pas coexister, le régime sécurité sociale prendra le pas sur les autres régimes.

Je n'ai pas le droit à une retraite française

Si vous n'avez pas le droit à la retraite française car vous n'avez jamais cotisé (ou pas assez cotisé) alors vous allez devoir choisir votre régime d'assurance maladie entre la CMU frontalier et LAMal bilatérale.

Même si le droit d'option est "irrévocable" le départ en retraite est un changement de situation qui permet de le réouvrir.

Thierry Reynaud
Responsable des produits
Titulaire de la certification d'Intermédiaire en Assurance AFA, Thierry s'occupe des questions relevant du droit des assurances et des produits d'assurance.