Un arrêt maladie implique deux sortes de dépenses : des frais médicaux et une perte de gain car l'assuré ne peut plus travailler. Quelle est la prise en charge ?

Les frais médicaux liés à la maladie ayant entraîné un arrêt de travail sont pris en charge comme pour tous cas de maladie.

Parfois, dans le cas d'une maladie entraînant un arrêt de travail, le travailleur confond la prise en charge des frais "médicaux" avec la prise en charge de la perte de salaire alors que ce sont 2 choses totalement différentes et gérées d'un côté par la caisse maladie de l'assuré et de l'autre par son employeur.

La perte de gain maladie (maintien de salaire)

Le sujet de la perte de gain suite à l'arrêt de travail est un sujet différent de la question des soins médicaux.

En Suisse, la perte de gain maladie est prise en charge par l'employeur selon les conventions de la branche, de la convention collective ou selon ce qui est spécifié sur son contrat de travail.

Pour un travailleur indépendant, l'assurance perte de gain n'est pas obligatoire, mais elle est réellement indispensable car il n'a pas d'employeur pour lui verser une compensation en cas d'arrêt maladie.

Mes obligations, mes droits en cas d'arrêt maladie

Vous êtes tenu d'informer votre employeur en cas d'arrêt maladie. Un certificat médical est généralement exigé dès le 3ème jour d'arrêt, parfois dès le premier selon certaines conventions collectives.

Votre employeur est, quant à lui, tenu de vous verser l'intégralité de votre salaire mais seulement pour une période donnée qui peut dépendre de votre ancienneté dans l'entreprise (on parle par exemple d'échelle Bernoise) ou suivant une convention.

Selon l'employeur les conditions ne seront pas toutes les mêmes en terme de revenu de compensation ou de durée de versement.

L'employeur peut souscrire une assurance collective d'indemnités journalières, dans ce cas c'est le réglement de cette assurance qui prend le pas sur les conditions standard de versement du salaire.

Généralement ce type d'assurance couvre 80% du salaire de l'employé pour une durée de 720 jours (au delà l'employé sera considéré comme invalide).

Laurence Tailhardat
Responsable des ventes
Titulaire de la certification d'Intermédiaire en Assurance AFA, Laurence travaille main dans la main avec les entreprises pour la couverture maladie de leurs employés.